Qu'est-ce que la couche d'ozone ?

Tout le monde parle de couche d'ozone. Mais de quoi s'agit-il réellement ? Quel est son rôle ? Peut-on la synthétiser? Voici quelques éléments de réponses.


Qu'est-ce que la couche d'ozone ?

L'ozone ou couche d'ozone est un amas de gaz naturel stratosphérique de basse pression. Sa position est estimée entre 20 et 50 km d'altitude. L'ozone est un oxygène de 3 atomes. D'où sa formule chimique : O3. L'ozone est un élément rare, sa teneur dans l'atmosphère est seulement de 8 sur 1 million. Cependant, il est impossible à synthétiser.


L'étude de Léon TEISSENREC de BORT en 1902 a mis en évidence le rôle de la couche d'ozone dans la régulation de la température terrestre. Selon le savant, le gaz agit tel un parasol pour absorber les rayons ultraviolets solaires évitant ainsi aux êtres vivants de brûler. Le fonctionnement de ce processus est régi par une loi mécanique quantique, c'est-à-dire très complexe. Allons-nous simplement nous contenter d'en profiter ?

Quel est l'état actuel de la couche d'ozone ?

L'état actuel de l'ozone inquiète la communauté internationale. Voilà pourquoi nous en entendons beaucoup parler. Les scientifiques ont détecté la présence de quelques trous dans la couche d'ozone. Le premier a été localisé en Antarctique, et le deuxième en arctique. D'après les chercheurs, ils ont été causés par l'utilisation de produits de chlorofluorocarbones (CFC) anthropogéniques (les liquides frigorigènes, les gaz propulseurs dans les aérosols, les solvants de nettoyage électroniques et les mousses synthétiques).


Les restrictions en matière d'utilisation de CFC et de HFC en l'an 2000 ont porté ses fruits, car les trous en question sont en  train de se résorber et devraient disparaître en 2050. L'Europe s'est fixé l'objectif de réduire de deux tiers l'émission de gaz fluorés d'ici 2030. Mais la tendance est totalement l'inverse en France où la production de CFC et de HFC a presque doublé entre 2002 et 2015.


Que faire pour préserver la couche d'ozone ?

Premièrement, il faut chercher une alternative aux produits anti-ozone. La France, signataire du Protocol de Montréal sur la réduction des substances anti-ozone a promulgué une loi interdisant la commercialisation des extincteurs à base d'halon sur son territoire. Le même texte encadre l'utilisation de tout produit à base de CFC tels que les aérosols, les mousses et les appareils frigorifiques fabriqués avant 1995.

Pour mener à bien la lutte contre l'appauvrissement de l'ozone, il faudra proposer aux utilisateurs des alternatives plus écologiques et respectueuses de l'environnement. L'exploitation des énergies fossiles doit être abandonnée aux dépens des énergies renouvelables, en l'occurrence l'énergie solaire et la valorisation énergétique - production d'énergie à partir de déchets. Ce sont notamment les principales activités du groupe CNIM (Constructions Industrielles de la Méditerranée). Celui-ci entend propager son projet à travers le monde, en l'occurrence dans les États arabes du Golfe, où les activités sont dirigées par Mohamed Ayachi Ajroudi.



Les articles